Diekirch.lu - Saviez vous 5 - saviezvous - archive

Saviez vous 1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Saviez vous 12

Saviez-vous que...

33) … Mathias WOLFF, né à Diekirch le 6 mars 1779 des époux Mathias WOLFF et Anna Maria ZENNER, fut ordonné prêtre en 1802. Il entra dans les ordres de la Société de Jésus en 1815 en Belgique. En 1816 il fut envoyé aux Pays-Bas avec la mission de mettre sur pied les structures de l’enseignement catholique néerlandais. En 1819 il fut chargé de l’administration de la paroisse de Culemborg près d’Utrecht. En 1822 Rev. Fr. Mathias WOLFF S. J. fut nommé Supérieur de l’ordre des frères jésuites néerlandais. Il créa la « Societas Jesus Maria Joseph » qui allait s’investir dans l’éduction des jeunes filles laissées à l’abandon par l’enseignement classique. Vénéré de tous ses paroissiens qui lui attribuaient des dons de prophète et de guérisseur, il s’est éteint à Culemborg le 31 octobre 1857. (bp, pm, 2010-04-18)
SVQ 64
Guntur Povince > Societas Jesus - Maria - Josef

34) … le dernier immeuble subsistant du côté droit de la rue Alexis HECK, le numéro 28, acquit une triste et sombre renommée pendant les années 1940-1945. La Villa CONTER – en ce temps-là on l’appelait de ce nom – était en effet le pendant de la redoutable Villa PAULY de Luxembourg-Ville et de la Villa SELIGMANN [sic] à Esch-sur-Alzette. La GESTAPO (Geheime Staatspolizei) avait investi les locaux. Elle les transforma en quartier général et y installa un centre régional d’interrogatoire et d’incarcération. Venant des quatre coins de l’Oesling, des personnes arrêtées sous le seul chef d’accusation de comportement non conforme aux préceptes imposés par l’occupant nazi, furent dirigées vers la Villa CONTER où elles subissaient les pratiques d’interrogatoire atroces et inénarrables des bourreaux nazis. Le cas échéant elles y furent emprisonnées ou elles furent acheminées soit vers la Villa PAULY pour la suite de l’interrogatoire soit directement vers l’enfer de HINZERT. Le passage par la Villa CONTER fut au mieux un événement traumatique laissant des cicatrices douloureuses indélébiles, sinon au pire le point de départ d’un calvaire sans retour. (bp, 2010-03-07)

35) … les Courses Hippiques Internationales du 24 juillet 1949 furent organisées par la municipalité de Diekirch sous le haut patronage du gouvernement grand-ducal. Les courses se faisaient au trot attelé. Y participaient 38 chevaux français (12), belges (10), hollandais (5) et luxembourgeois (11). Le circuit de 1.700 mètres les menait du parvis de l’église décanale, par l’Esplanade, la rue Alexis HECK, la rue du Pont, la rue de la Croix, la rue des Tilleuls et la rue du Palais vers le point d’arrivée à hauteur de la rue Jean l’Aveugle. Pour le « Grand Prix de la Ville de Diekirch » doté de 20.000 francs, il fallait parcourir une distance de 10.000 mètres. La chaussée était recouverte de sable afin de protéger les sabots des coursiers. (bp, pm, 2010-03-07)
 Photothèque de la Ville de Diekirch
 Programme officiel des Courses Hippiques Internationales de Diekirch du 24 juillet 1949

Fotos Courses Hippiques

36) … Marlene DIETRICH (1901-1992), fameuse actrice et chanteuse (Lili Marleen, Ich bin die fesche Lola, Ich bin von Kopf bis Fuß auf Liebe eingestellt) d’origine allemande émigra aux Etats Unis en 1930. Pendant la deuxième guerre mondiale, elle résista aux sollicitations nazies et participait aux activités des United Services Organizations (USO). Dans le contexte des prestations de l’USO visant à entretenir et divertir les troupes américaines en mission en dehors du territoire américain, Marlene DIETRICH s’est produite deux fois à Diekirch devant les vaillants soldats américains du 109e régiment d’infanterie : le 9 décembre 1944 et le 15 décembre 1944, la veille du début de l’offensive de VON RUNDSTEDT. (bp, pm, 2010-03-07)
 John C. Mc MANUS, Alamo in the Ardennes, 2007, Editions Na. Caliber 

→ Musée National d'Histoire Militaire

37) … pendant la deuxième guerre mondiale l’immeuble du Grand Hôtel des Ardennes d’Alexis HECK fut réquisitionné par l’occupant nazi pour y aménager des casernes qui portaient le nom de « Froide Terre Kaserne ». Au vu de l’aversion absolue des occupants allemands contre tout ce qui avait un brin de connotation française, comme les bérets basques ou les noms et prénoms français, cette appellation paraît pour le moins étonnante. Il est probable qu’elle faisait référence au nom d’un bastion de défense des environs de la ville de Verdun, l’Ouvrage de Froideterre, véritable symbole de la résistance des forces françaises pendant la première guerre mondiale. Alors que les Allemands n’ont pas réussi à s’en emparer en 1916 lors du siège de Verdun, l’ouvrage de Froideterre n’a pas fait long feu en 1940-1945 puisque les nazis l’ont pris, comme qui dirait, en passant. (bp, 2010-03-07)


38) … en 1948 s’est constituée une association dénommée « Téléphérique Häreberg asbl », dont le principal objectif était la construction d’un télésiège remontant les pentes du Herrenberg. Parallèlement on envisageait d’aménager le plateau du Herrenberg en champ d’aviation et d’y implanter un parc hôtelier à l’image du Grand Hôtel des Ardennes qui se mourait d’une mort lente mais certaine au val de la Sûre. De la collision des intérêts de ce projet touristique avec les intérêts, plus austères et plus pesants, du projet de construction des casernes du Herrenberg, l’aspect militaire allait sortir vainqueur. Le télésiège n’a pas été construit. (bp, 2010-03-07)
 Ern BREUSKIN, Von der Société d’Embellissement zum Syndicat d’Initiative, Eine Diekircher Chronik, 2008, p. 68-70 

suivant  

Courses Hippiques à Diekirch Champ des Courses Hippiques Carte Postale Course Hippique
Le premier champ des courses hippiques, le second champ  Carte Postale

 

Envoyer Imprimer

A ne pas manquer

 

Liens utiles

adminlink

 

HORAIRE.PDF

LOGO_NAVETTE_DPI


   

CNEV

 

rentabike_banner

 

 Logo Nordstadjugend

DIKRICH LIVEDIKRICH LIVE
  

  

ucd logo